La Vallée des Larmes

La Vallée de Jiu en Roumanie à été à l'époque du communisme l'un des plus grands fournisseurs de charbon d'Europe. C'est pour cette raison que j'ai choisi d'aller les voir, eux qui font un métier d'un autre temps.

Dinosaures des temps modernes, ils ne sont plus qu'une poignée à descendre au fond chaque jour.

Ils se sont battu durant des années pour que leurs puits continuent d'être exploité car malgré la dureté de ce métier, malgré la dangerosité ils sont petit-fils de mineurs, fils de mineur, ils sont devenu mineur de fond car ils aiment travailler ensemble, sous l'oeil tendre de leur protectrice Sainte Barbe.

Aujourd'hui ils sont résigné, fatigué de se battre contre ceux qui n'ont plus besoin d'eux, ils acceptent la fermeture de la mine ouverte en 1840.

J'ai voulu, en allant sur place à plusieurs reprises, être témoin d'un métier qui disparait et qui pourtant est si présent dans la consciences collective. Un travail de Reportage qui deviendra après la fermeture un travail de mémoire pour ceux qui n'auront pas eu le temps de voir ces usines engloutir ses Hommes.

Ils apparaissent sur les images comme les fantômes d'un passé industriel qu'on aurait oublié de remercier pour avoir risqué leur vie.

En Roumanie les mineurs ne se disent pas « Bonjour » mais « Bonne chance ».